Document sans titre
Eglise catholique dans le Gard

Page Facebook Compte Tweeter Compte Google+ Vidéos sur Vimeo Albums photos Flickr Flux RSS Contacter le service diocésain de communication

Vendredi 20 octobre 2017

Document sans titre
PAROISSES - Saint André, à Nîmes : Eglise paroissiale hier... Ecole demain...
Agrandir la photo parcourir l'album photo de la messe

Les paroissiens de Saint André, à Valdegour, ZUP Nord de Nîmes, passent actuellement le relais à l’équipe de l’Enseignement catholique du Gard qui va créer dans ces locaux de l'église paroissiale, à la rentrée 2015, une école maternelle. Un nouveau mode de présence chrétienne qui se dessine dans ce quartier populaire, marqué par la diversité culturelle et situé aux «périphéries» de la ville... 

La transformation de l'église Saint André en école catholique qui s’envisage pour la rentrée de septembre 2015 est due, d'une part, au petit nombre de chrétiens qui s’ y rassemblent, et d'autre part, également au désir de l’enseignement catholique du Gard de vivre sa mission à la périphérie de la ville, comme l’encourage le pape François. 

Ce dimanche 11 janvier, c'est le "passage de témoins".  Monseigneur Robert Wattebled, évêque de Nîmes, préside la messe. Dans son homélie il souligne : «Je suis sûr que vous percevez que, d’une façon ou d’une autre, ce qui perdure, c’est votre attachement à l’Evangile ; et il ne se vit pas en restant attaché à l’usage d’un bâtiment ou d’un autre...»

"Comment peut-on vous aider ?" : c'est cette question que retient Claude Chatte, directeur diocésain de l'Enseignement catholique des trois réunions préparatoires qu'il a eu avec les paroissiens lorsqu'ils eurent accepté le projet. Un projet qui à y regarder de plus près correspond bien à ce qui se vit sur le quartier, marqué par le brassage des cultures, particulièrement dans le cadre de l'association "Les Mille couleurs". "La spécificité du projet éducatif de l'établissement visera à favoriser les "mixités sociales" dont l'école fera un atout" précise, en effet, Claude Chatte.

Le budget prévisionnel pour l'ouverture de la nouvelle école s'élève à 450.000 €. Le permis de construire pour le réaménagement de l'église et sa transformation a été déposé et accepté. Seul petit bémol pour lancer les travaux, l'accord du Rectorat qui ne saurait tarder.

Née au croisement des nouvelles réalités de la communauté catholique sur le quartier de Valdegour qu'il fallait désormais prendre en compte et de la recherche d'un nouveau lieu par l'enseignement catholique afin de compenser la fermeture de l'école Saint Louis dans le centre nord de la  ville, la nouvelle école qui ouvrira deux ou trois classes de maternelles en septembre 2015 sera à terme composée de 5 classes. "Saint André" ? "Saint André - Saint Louis" ? On ne connaît pas encore son nom, mais il est sûr qu'elle a déjà commencé à construire un pont pour "vivre ensemble" et vivre autrement la mission...


QUE DISENT LES PAROISSIENS DE ST ANDRE ?

Ils concluent une "lettre ouverte" publiée le 12 décembre dernier, dans laquelle ils parcourent ensemble l'histoire de leur communauté depuis la lettre de Mgr Pierre Marie Rouger adressée en 1965  aux architectes de la Zup, mentionnant que deux relais devaient être construits en zup nord et deux autres en zup sud, en déclarant :

« Aujourd’hui, nous faisons l’expérience que la séparation est toujours difficile à vivre.
La mémoire que nous venons de faire de notre histoire est le signe que Dieu parle et agit au cœur de nos vies.
Tout au long de l’Evangile, le Christ envoie : «  Lève-toi et marche ! »,  « Debout ! », « Va et ne pèche plus ! ».
Quand il s’adresse au paralytique, descendu par le toit de la maison, il dit : « Relève toi, prends ton brancard sous le bras et va ! ».Cela signifie, dans notre aujourd’hui : « Va, lève-toi, avec ton histoire passée qui est toujours présente, et  qui ne peut plus être une nostalgie stérile, mais un appel à la vie, un appel à la résurrection !».
En septembre 2015, la vocation de St André sera la transmission du savoir, mais aussi la transmission du nom du Dieu de l’Alliance et de son amour infini pour l’homme. De cet avenir, nous sommes responsables, car il annonce le Royaume vers lequel nous allons, mais aussi le Royaume qui vient vers nous.»

QUE DIT LE PROJET EDUCATIF DE L'ECOLE ?

L'Enseignement catholique du Gard propose de contribuer à la construction d’une société plus juste, plus solidaire et plus fraternelle :

Plus juste, avec une école :
- qui conduit chaque enfant sur la voie de son excellence
- où chaque enfant et chaque parent se sent respecté dans son humanité et dans sa
différence.

Plus solidaire, avec une école :
- qui s’inscrit dans une dynamique de solidarité entre enfants et entre familles
- qui s’inscrit dans une dynamique de solidarité de voisinage
- qui construit des ponts entre les communautés.

Plus fraternelle, avec une école :
- qui favorise le "vivre-ensemble"
- ouverte à toutes les cultures, dans leurs différences et leurs complémentarités
- ouverte à l'universel
- au service de la paix
- qui permet des lieux de rencontres, de dialogue, de discernement et de miséricorde (bonté qui incite à l'indulgence et au pardon)

 

BD, Infocom