Document sans titre
Eglise catholique dans le Gard

Page Facebook Compte Tweeter Vidéos sur Vimeo Albums photos Flickr Flux RSS Contacter le service diocésain de communication

Vendredi 14 décembre 2018

Document sans titre
Fêter les 35 ans de radio Ecclesia
Agrandir la photo Regarder la vidéo

Ce 8 décembre 2018 marque les 35 ans d’existence de Radio Ecclésia. Initiée en 1983 dans le diocèse de Nîmes dont elle est la radio et qui la subventionne, cette belle aventure n’aurait perduré sans l’attachement des auditeurs, l’implication des bénévoles et l’investissement de la communauté des Béatitudes qui l’anime et est installée, comme le siège de la radio, au monastère de la Visitation, à Pont-Saint-Esprit.
 
Le paysage médiatique de la communication diocésaine s’est bien transformé depuis les premiers balbutiements d’Ecclésia, à l’époque où la publication officielle « Eglise de Nîmes » (1880) paraissait en petit format noir et blanc et où nos journaux paroissiaux étaient ronéotypés au stencyl. Créé en 2004, une des missions du service diocésain de la communication est de veiller à la complémentarité et l’articulation des médias (anciens et nouveaux) du diocèse. Identité garantie et même si elle se situe loin de Nîmes, au plan local la radio s’inscrit dans ce mouvement ecclésial qui demande délicatesse fraternelle et effort de chacun.

Porter le message d'amour, de paix et d'espérance du Christ

« Radio Ecclésia est née d’une conviction profonde : celle que la radio devait offrir un espace pour porter à nos contemporains le message d’amour, de paix et d’espérance du Christ », déclare Etienne Dahler, son directeur de toujours. Un espace qui déborde les frontières du département. Et de poursuivre avec clairvoyance : « En ces temps troublés où beaucoup sont en quête de repères, nous sommes invités à persévérer pour faire connaître la Bonne Nouvelle... ». Un enjeu, ou plutôt un défi missionnaire qui n’est pas l’apanage des radios chrétiennes, mais celui d’une véritable pastorale de la communication à l’écoute des « signes du temps », et de l’ensemble des médias catholiques, depuis l’échelon local (paroisse, diocèse), national, jusqu’à celui du monde et de l’Eglise universelle désormais audible et visible sur le net et les réseaux sociaux via nos tablettes et téléphones mobiles.

Membre de la COFRAC, communauté de radios chrétiennes françaises dissoute il y a quelques mois du fait du départ de Radio Notre Dame, Radio Ecclésia fait désormais partie de la RCA (Radios chrétiennes associées) constituée de plusieurs antennes se retrouvant comme elle de ce fait isolées. Cette nouvelle étape à peine franchie, il faut à présent se préparer en France, au passage de la radio au numérique qui impactera fortement les radios associatives, tant au plan financier qu’en matière de zone de couverture. « On verra bien, pour l’instant on avance », conclut Etienne, préparé « depuis le temps » à gérer avec vigilance mais confiance faiblesses et difficultés de tous ordres.
A l’occasion de ses 35 ans, il faut rendre grâce pour la longévité et la fécondité de Radio Ecclésia. A sa manière et avec la couleur qui est la sienne, avec ses limites et sa ténacité, elle continue d’ouvrir la « voix » ! Soutenons-la !

Betty DELICHERE, service diocésain de la communication

 Le budget de la radio (un peu plus de 155.000 € en 2017) est à l’équilibre - mais il est fragile. Mis à part quelques recettes publicitaires, elle fonctionne principalement grâce à des subventions et à la générosité de ses donateurs (50% du montant total des recettes). Concernant plus particulièrement le soutien financier du diocèse : la subvention de base allouée chaque année à la radio est de 30.000 €. D’autres aides supplémentaires pouvant s'y ajouter pour lui permettre de faire face à des imprévus.

Résultat de recherche d'images pour