Document sans titre
Eglise catholique dans le Gard

Page Facebook Compte Tweeter Compte Google+ Vidéos sur Vimeo Albums photos Flickr Flux RSS Contacter le service diocésain de communication

Jeudi 19 octobre 2017

Document sans titre
La JOC lance sa Perm'Saison édition 2017 au Grau du Roi
Agrandir la photo

En ce début d’été, la JOC du Gard se prépare à accueillir et organise activement la Perm’Saison au Grau du Roi. Cette présence et cet accueil des jeunes saisonniers se tiendra au Grau du Roi du 23 au 30 juillet et du 31 juillet au 6 août. « Une semaine de Perm’ Saison, c’est comme un an de JOC » a-t-on déjà entendu : c’est dire l’intensité de cette expérience. Vacances solidaires et engagées, nous voilà au cœur de l’action jociste pour améliorer les conditions de vie des jeunes travailleurs et vivre un temps fort convivial en se mettant au service. SI l’aventure vous tente, n’hésitez pas à contacter jocdugard@gmail.com  06 10 35 69 13
Et si, ami lecteur, vous connaissez des jeunes de 15 à 30 ans que cette proposition peut rejoindre, n’hésitez pas à nous contacter.

Un an à la JOC

Cette année a été marquée par la préparation du Rassemblement National de Paris le 15 avril dernier. Pendant plusieurs mois, le thème « Dignes et travailleurs » a nourri la réflexion des Jocistes dans chacune des équipes de Nîmes. C’est surtout sur le plan personnel que ce thème a permis de cheminer. A Nîmes, les situations de vie des jeunes sont très différentes : plusieurs sont confrontés à la maladie psychique et se battent âprement pour accéder à l’emploi, d’autres vivent en couple et découvrent les joies et les responsabilités de la vie de famille, d’autres visent un apprentissage qui leur mettra déjà un pied à l’étrier de la vie active. L’accès à l’emploi est difficile et c’est toujours une grande joie à la JOC quand un jeune travailleur trouve sa voie, obtient, souvent avec de grands efforts et le soutien des copains, un emploi ou une formation. On le voit ainsi accéder à une plus grande autonomie et prendre sa place dans la société. C’est le cas cette année pour plusieurs jeunes à Nîmes. Pour d’autres, et pour tous, en fait, le combat continue !

Quels défis à relever ! En tant que membres d’un mouvement, ils doivent aussi apprendre la force de l’engagement à travers les petites choses du quotidien de la vie d’équipe : dates, horaires, rencontres  doivent trouver leur rythme.
Plusieurs paroisses ont accueilli les ventes de gâteaux qui nous ont aidé à financer la participation de cinq représentants de la fédération de Nîmes au Rassemblement National «  Nous ne sommes rien, soyons tout » le samedi Saint à Paris.  Voici leur témoignage :

La JOC est fondé sur « l’entre eux, par eux, pour eux ». Les jeunes sont au cœur des décisions et de l’action du mouvement. Avec ses 90 ans d’expérience, fêtés cette année,  la JOC tient aussi à interpeller des adultes pour la belle mission d’accompagnateur du mouvement à tous les niveaux.  En révision de vie comme en conduite de projet, ces adultes apportent écoute et soutien aux jeunes, les aidant à tenir leurs engagements et responsabilités,  révélant à leurs propre regard la croissanc

e dont ils sont les témoins émerveillés ou déconcertés. C’est l’œuvre de l’ Esprit et c’est toujours inattendu, même s’il sait mettre notre patience à l’épreuve… Merci à tous ceux et celles qui se sont investis aux côtés des jeunes : Sr Jeanine, Bernadette, Françoise, Père Juvence, Martine et Bernard.

Soizic-Marie Vasseur, accompagnatrice d’équipe

Témoignages des jocistes de Nîmes ayant participé au Rassemblement Nationale « Dignes et travailleurs, nous ne sommes rien, soyons tout ! »

Stéphane KONZENGUE
Je m’appelle Stéphane. J’ai 20 ans. J’habite à Nîmes. Je suis à la JOC depuis 2013, donc jusqu’à aujourd’hui, ça fait déjà 3 ans et 3 mois environ. Je suis le responsable de mon équipe JOC et j’ai été au rassemblement national à Paris le 15 avril 2017.
J’ai beaucoup aimé le RN parce qu’il nous a donné beaucoup d’idées sur notre vie personnelle et collective, ce qui nous permet de bien prendre notre responsabilité sur nos vie professionnelles ( au travail, à l’école etc…) . J’ai beaucoup aimé aussi
le sujet qu’on avait abordé au rassemblement National sur le travail des jeunes, surtout le ciné-débat « comme des lions » qui parle du travail des salariés et leurs patrons.

Jean-Michel PECH
Le Rassemblement National « jeunes privés d’emploi digne, nous ne sommes rien, soyons tout » s’est déroulé le 15 avril 2017 à Paris. Le 14 avril, avec  5 jeunes de Nîmes et leurs accompagnatrices, nous sommes partis à Marseille pour rejoindre les groupes de jeunes pour monter dans le bus direction Paris.
Départ de Marseille vers 22h30 : nous sommes prêts. Pendant le trajet, une bonne ambiance agréable et conviviale nous a fait garder les yeux ouverts pendant un long temps du trajet.
A 9 heures du matin, arrivé à Paris enfin, avec tout le groupe nous sommes allés rejoindre les jeunes et des autres fédérations de la France.
Arrivés sur place, nous avons préparé notre stand pour la JOC du Gard, avec la mise en place d’une affiche pour la Perm Saison. Nous voulons inviter des jeunes à participer à ce temps fort de vie en collectivité et de rencontre des jeunes saisonniers.
Sur le lieu du rassemblement, la présidente de la JOC, Rina, nous a parlé en disant : « Commençons ensemble cette journée entre jeunes ! » Pendant la journée, différentes activités ont été réalisées comme par exemple les ciné-débats, les thème de la société, le chômage etc … Le soir nous avons eu une célébration inter-religieuse.
La présidente nous a fait part des résultats des enquêtes menées dans l’année et des jeunes ont proclamé un cahier de doléances comme :
Nous voulons mieux répartir le travail
Nous voulons repenser nos manières de travailler Nous voulons faciliter l’insertion professionnelle des jeunes.
Nous voulons repenser notre système économique
Nous voulons une réelle autonomie.
Nous avons eu deux concerts de Babylon Circus et Sniper que les jeunes ont aimé et apprécié. Après cette journée vécue par des émotions de joies, des rires et surtout une grande fraternité, un ensemble de jeunes prêts à se battre contre le chômage et la discrimination etc...
De retour chez nous, nous sommes prêt à faire différentes actions dans notre fédération .

Laetitia Afian
Bonjour, je m’appelle Laetitia, j’ai 25 ans, je viens de Nîmes, je suis partie au rassemblement national le 15 avril à Paris. Nous étions 5 jeunes à partir. La campagne d’année, qui a pour nom « jeunes privés d’emploi digne, nous ne sommes rien, soyons tout ! »
Nous étions cinq jeunes de Nîmes à partir. A notre arrivée, on a installé notre stand, on se relayait et il y avait des ciné-débats, il y avait aussi d’autres stands, il y avait eu deux concerts qui était super bien. J’ai trop bien aimé de revoir des amis de toute la France de la JOC. En me promenant dans les allées des stands, j’ai pu découvrir différents stands dont le Secours Catholique, à qui j’ai demandé des informations pour savoir si je pouvais faire du bénévolat. On a participé à un moment inter-religieux dans la prière. Puis le soir nous avons assisté à deux concerts.
En conclusion, le voyage s’est super bien passé ainsi que la journée.

► Eléments échangés au cours de la matinée du 6 mai ;

Ludovic, ancien permanent :
A participé au débat sur la répartition du travail avec Gérard Filoche sur les 32 h, la robotisation, la réduction du temps de travail.

(Valentin) et Soizic-Marie (Acc)

Temps à la tente de la rencontre : rencontre de  jeunes de « Coexister » ( Farah) sur la rencontre, le dialogue vrai : un beau moment.

Et pendant ce temps là, à Nîmes : le baptême de  Georges « le plus beau jour de sa vie » « un temps très fort » .