Document sans titre
Eglise catholique dans le Gard

Page Facebook Compte Tweeter Compte Google+ Vidéos sur Vimeo Albums photos Flickr Flux RSS Contacter le service diocésain de communication

Dimanche 18 février 2018

Espace partenaire d'un mouvement ou d'une association
Document sans titre


Groupes de Prière et Renouveau 
Article crée le 09/01/2017

Retour après le Jubilé d'or du Renouveau Charismatique

 

Nous étions quelques uns du diocèse à Rome pour le Jubilé d' Or du Renouveau. Que de grâces reçues et quel bonheur d'avoir pu partager des moments si précieux ensemble en présence de l'Esprit-Saint et du Pape François.

Voici le résumé de ce que nous avons reçu pour la veillée de Pentecôte au Circo Maximo, avec 50.000 personnes environ venues de 127 pays :

Tous les intervenants ont insisté sur l’unité.

 

Raniero Cantalamessa : Prédicateur de la Maison Pontificale

Babel est pour nous aujourd’hui l’occasion d’une méditation :

Que de divisions entre-nous quand on veut se faire un nom. Même dans les Eglises, c’est notre péché, notre Babel. Vouloir traiter avec Dieu d’un lieu plus haut que les autres, dans une position de supériorité par rapport aux autres.

La Pentecôte, par opposition : un groupe d’homme qui se préparent à construire une tour qui monte au ciel, l’Eglise. Et là, tous parlent des langues différentes mais tous se comprennent. L’Esprit-Saint a opéré une révolution. Il a décentré les apôtres d’eux-mêmes et les a recentrés sur le Christ.

 

La mission œcuménique est primordiale pour le Renouveau Charismatique.

Nous devons tendre à la vérité dans la charité, commencer à nous aimer pour mieux nous comprendre. C’est un chemin œcuménique fondé sur l’amour. Les différences ne doivent pas être une excuse pour ne pas le faire.

Voilà le pas difficile : accepter que mon frère d’une autre confession soit aussi le Corps du Christ.

Ce qui nous uni les uns aux autres est infiniment plus grand que ce qui nous divise. Nous sommes unis par le martyre des chrétiens, et c’est une honte que nous ne le soyons pas dans la réalité.

Comment mettre en pratique cette unité d’amour ?

Heureux celui qui se réjouit du bien que le Seigneur a fait aux autres Eglises, comme celui qu’il a fait dans sa propre Eglise. 

 

Pasteur  évangélique Giovanni Traettino

Entrés dans la communion avec Dieu, nous pouvons entrer dans la communion avec tous les croyants.

Le mouvement Pentecostal et Charismatique a dans ses gènes la vocation à l’unité des Enfants de Dieu. Il faut aussi qu’ils soient un mouvement de réconciliation.

La Pentecôte est Vie et Paix : vie pour chacun, et paix avec les autres.

Résurrection et réconciliation sont liées.

La Pentecôte ne fait pas de différence de races, de cultures, de langues …

Depuis 40 ans, cette réconciliation est de plus en plus importante, les relations entre-nous sont de plus en plus nombreuses, jusqu’à cette journée historique, où des dizaines de pasteurs sont présents ici.

Nous sommes encouragés à entrer dans ce mouvement, à contribuer au réveil de nos Eglises et à l’unité entre nos Eglises.

Dieu n’a qu’une épouse et pas plusieurs épouses.

St Paul dit : « Il nous faut aller à la vérité dans l’amour, en vue de l’accomplissement de la pleine unité du Corps du Christ. »

 

Pape François

Nous sommes réunis pour être unis dans la mission, pas pour nous arrêter. Pour annoncer, au nom de Jésus, que la Paix est possible, si nous sommes en paix les uns avec les autres. Nous avons des différences, mais nous désirons être une « diversité réconciliée. » Ce mot est d’un frère Luthérien.

 « Dieu a constitué Seigneur, Jésus, celui que vous avez crucifié. » C’est notre profession de foi, à nous tous.

Nous sommes unis par le témoignage des martyrs chrétiens. C’est l’unité de sang.

Il nous faut travailler ensemble, prier ensemble, nous aimer, et ensemble chercher, essayer d’expliquer les différences, mais en chemin. Car sinon, nous ne serons jamais d’accord.

Le courant de grâce du Renouveau Charismatique est pour toute l’Eglise, nous sommes tous serviteurs de ce courant de grâce.

Par votre existence, vous rappelez toujours à l’Eglise le pouvoir de la prière. Il est possible que cette façon de prier ne convienne pas à tout le monde, mais elle s’insère dans la tradition biblique : les Psaumes et David qui dansait devant l’Arche de l’Alliance. S’il vous plait, ne tombons pas dans le complexe de Mikhal, l’épouse de David, qui avait honte quand David louait  le Seigneur. Joie, allégresse, sont les fruits de l’action de l’Esprit Saint. Le chrétien doit faire l’expérience de la joie dans son cœur, sinon il y a quelque chose qui ne va pas ; la joie de l’annonce de la Bonne Nouvelle de l’Evangile. L’effusion de l’Esprit, la louange, le service de l’homme : ce sont les forces essentielles et indissociables du Renouveau.

Et bientôt l’unité, œuvre de l’Esprit-Saint, sera réalité « Je fais toutes choses nouvelles »

 

Que nous soyons à l’écoute de l’Esprit Saint pour arriver à cette pleine unité

 

 

Maryse Parguel
Coordinatrice  diocésaine des Groupes de prière du Renouveau Charismatique

 http://www.ccrgoldenjubilee2017.org/index.php?lang=fr
 

Du même partenaire...