Document sans titre
Eglise catholique dans le Gard

Page Facebook Compte Tweeter Compte Google+ Vidéos sur Vimeo Albums photos Flickr Flux RSS Contacter le service diocésain de communication

Mercredi 20 septembre 2017

Histoire du diocèse
Document sans titre

L'Eglise de Nîmes dont les origines se confondent avec les débuts du Christianisme en Gaule, puisque la présence d'un évêque (donc d'une Eglise fondée) est attestée dès la fin du IVème siècle, s'est efforcée au long de son histoire, d'annoncer et de vivre l'Evangile. (Fresque : Saint Gilles du Gard)

L'évangélisation de notre pays a suivi les voies normales de la communication entre les hommes. Des rives de la Méditerranée , la pénétration de l'Evangile s'est faite de ville en ville en remontant le Rhône et empruntant les voies romaines.

Comme à chaque période de l'Histoire, des hommes et des femmes sauront témoigner du salut apporté en Jésus-Christ et ouvrir des chemins nouveaux ; comme Réginal et Bertrand au temps des Cathares ; comme les religieuses de Pont-St-Esprit, sous la Terreur ; comme le vénérable Père d'Alzon, Etienne Pernet et Jean de Fontfroide... Comme tous ces fantassins de Dieu, qui ont manifesté chez nous une fidélité inébranlable dans le tourbillon de l'histoire.

De saint Félix (374-407), le premier, à Mgr Robert Wattebled (2001), l'actuel, le diocèse de Nîmes compte à travers son histoire 91 évêques, auxquels il faut juxtaposer à certaines périodes ceux d'Uzès (au nombre de 54) et ceux d'Alès au nombre de 7.

C'est le 8 novembre que le diocèse de Nîmes célèbre tous ses saints dont le culte est attesté à diverses époques et en divers lieux et ceux dont les reliques sont conservées dans les autels ou les églises locales. Une évocation de ses «aînés dans la foi» à vivre comme un appel à « faire de notre vie une vivante offrande à la louange de sa gloire ».